L'HYper PRésent Appliqué à la Musique (et autres trucs...)

23.4.08

La Touillette, mode d'emploi

Le démantèlement de la touillette de catégorie A est un sujet que je souhaitais aborder depuis un certain temps sur ce blog. Par manque de temps, de certitudes, mais de courage aussi, je repoussais sans cesse l'échéance.
Peur de me tromper, peur de choquer, peur de mettre le doigt sur un sujet qui - je le savais - allait m'attirer pas mal d'ennuis, d'ennemis.
Mais il est temps.

La prolifération d'un nouveau type de touillettes, dit "Touillette a café", de type B45, "made in China", menace le paysage actuel de la pause café français. Lamentablement étroites et fragiles, menaçant de céder sous n'importe quelle pression, ramollissent dans le café chaud,...
Le pays tremble, le gouvernement enterre le sujet, les gens fuient le pays, ou pire encore : choisissent la soupe.

Oui, la Soupe. Le truc qui se déclanche vers ici :


Fig. 0 - Attention, âmes sensibles baissez le regard


Tout le monde y a été confronté un jour. Avec ces questions trottant dans nos têtes : "Mais pourquoi diable ce bouton est-il plus propre que les autres ? Pourquoi les gens dans la caféteria s'arrêtent-ils de respirer lorsque quelqu'un appuie sur le bouton du 'thé au lait', si proche de la zone sud-est des boutons ?"

Cette nouvelle race de touillettes était de l'esbrouffe ; j'en étais persuadé. Afin d'étayer mes dires je citerais une source ayant choisi de rester anonyme, qui m'a dit un jour, le regard appeuré, l'oeil rouge et le cheveu ébouriffé:
"- bah ouais... elle casse de suite"
L'arnaque.
J'en restais alors sur le cul.

Ne pouvant tolérer de tels actes déraisonnés, ne pouvant laisser tant de gens mettre leur pause café en danger, j'ai décidé de dénoncer, de montrer, d'expliquer. Le temps de la révolte a sonné.

Après quelques recherches, comprenant peu à peu dans quel traquenard je venais de mettre un orteil, imaginant quel dossier confidentiel je déterrerais, les inimitiés que cela declancherait : je pris peur.
Je soupçonnais même la FFOCIPTDMC (la Fédération Française d'Organisation de Championnats Inter Professionnels de Touillette De Machine à Café) d'être dans le coup. C'est dire. Les rouages se mettent en marche petit à petit : compétition de touillette, argent, profit, touillette bon marché, chinois.

Je sais bien que je vais être pris pour un fou, un irresponsable, que les regards vont me fuir, les doigts pointer mon dos, les amis se faire rare, la famille s'éloigner.
Tant pis, je prends le risque. J'ose. Je balance.
Oui, le PLAN DE DEMANTELEMENT DE LA TOUILLETTE (afin d'en comprendre le bon usage et provoquer une mobilisation générale dans le but de contrer l'apparition massive de la touillette de masse de type B45, made in China).

Voici donc, le fleuron de l'industrie française, LA touillette fait main, de catégorie A, dîte "touillette", que le monde entier nous envie :


Fig. 1 - La touillette

Vous la reconnaissez tous, vous l'avez tous déjà rencontré, lors de moments de détente (pause pendant le travail) comme lors de moments de stress (attente dans un hôpital), elle a toujours été là. Et je me battrai jusqu'à me damner s'il le faut pour qu'elle le soit encore longtemps.

Pour que la tradition du bon usage de la touillette se perpétue, et de facto, que son appréciation soit totale pour le maximum d'entre nous ainsi que les générations futures, je vais donc détailler la manière de savourer ce bel objet.


Fig. 2 - La Touillette : comment ça marche ?


La complexité n'est qu'apparente, la pratique n'est qu'évidente.

(1) Avec ses canines pointues, venir trouer notre touillette sur les petits cercles avec une pression certaine mais en faisant attention de ne pas exagérer afin que l'objet ne cède pas sur l'axe vertical (pointillés verticaux) donc, mais soit uniquement fragilisé. L'on obtient ainsi deux petit cercles de plastiques à mâchouiller allégrement pendant une à deux minutes. Pas plus, attention.

(2) Cette action est normalement facilitée par la précédente. En effet, par une pression normale de ses petites dents pointues (les gens aux grandes dents sont défavorisés, certes) sur les carrés (2), une touillette bien faite vient à rompre sur son axe vertical. Sont alors libérées les parties (a), (b), (c) et (d). Soient quatre petites parcelles de bonheur à triturer librement pendant de longues minutes.
Challenge : arriver à ne pas faire céder la touillette verticalement, mais UNIQUEMENT à extraire les petits carrés (2). Après des années d'essais infructueux dans des lieux tout aussi prestigieux que Portet-sur-Garonne, Saint-Denis (92), ou encore Puteaux, j'ai décidé de tourner la page et de changer d'objectif de vie.

(3) Le travail d'orfèvre peut commencer. Place à la délicatesse : vous aurez tous remarqué la partie arrondie et plus fine au centre de la touillette. Le challenge est ici d'arriver à extraire cette forme en un seul morceau.
Astuce : ne pas laisser la touillette trop tremper dans le café chaud, car avec la température elle se ramollit, ce qui empêche une cassure sèche, nette. Du coup, cela force à appuyer un peu trop jusqu'au "crac" fatal de la bordure.

Si vous avez alors tout bien suivi, il ne vous reste en main qu'un objet de forme rectangulaire, lui même amputé d'une partie centrale, géométriquement de la même forme mais avec les bouts arrondis (donc d'une forme rectangularrondi pour donner le terme exact), de mesures respectant la formule suivante:

Soit T la touillette.
Soit F la forme centrale.
Selon le théorème de Watchoenbülh (1654 - 1702 : éminent scientifique autrichien auteur d'ouvrages sur l'ancêtre de la touillette, la choenbül ou la cheunbulle en francisé du sud):
perim(F) = perim(T) / 2.32


Fig. 3 - La Touillette : ce qu'il doit en rester (si vous avez bien suivi)

Il ne vous reste plus qu'à l'aide d'une vos dents pointues, d'effectuer une bonne pression sur les 2 points H afin que l'objet subisse un split avec lui même suite à une dissension interne.
La vie d'une touillette est une parabole de la vie d'un groupe rock, vous l'aurez compris.

La résultante est alors deux morceaux parfaitement symétriques qu'il ne vous reste plus qu'à mâchouiller jusqu'à la prochaine pause, ou bien à utiliser comme deux combinés téléphoniques miniatures. Mais là, le risque d"airconîte" est élevé.

Voilà, je pense avoir fait le tour de la chose. En espérant que ce papier vous permette à toutes et à tous de savoir utiliser la touillette française, la bien de chez nous, à son potentiel maximum. Et surtout de comprendre la raison de cette lutte, qui au fond nous concerne tous.
Pour un monde meilleur.

7 commentaires:

bozze a dit…

Tout simplement incroyable, je suis époustouflé, jamais je n'aurai pensé que machôner une touillette puisse requérir une telle technique...
Un grand bravo, car s'il ne devait y avoir qu'un papier sur la question, c'était bien à toi de l'écrire.

Adeline a dit…

cette note est bookmarkée à VIE.

Fa_sol a dit…

bruno : machouiller n'est pas l'unique chose que te permet ce bien bel objet.

adeline : Il le faut.

Anonyme a dit…

mort de rire !

et comment qu'on fait quand on est plus addicted aux touillettes qu'aux café lui même ?

Nanoo

Anonyme a dit…

Je cherchais un truc assez crucial mais qui semble concerner un autre type de touillette : de quel côté la tenir? aaaahhhhh

David Beaudouin a dit…

Mais quel blog de merde!

David Beaudouin a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.