L'HYper PRésent Appliqué à la Musique (et autres trucs...)

1.4.08

L'important, c'est les 3 points (part 1)

Mes oreilles n'ont pas droit aux RTT, qu'elles se le disent.
Il faudra que je pense un jour à les ménager cependant, si je ne veux pas qu'elles se foutent en grève car je serai bien malheureux...



Le calendrier prévu pour la semaine passée étant assez chargé (3 matches à domicile, et un déplacement à la maison de la radio), je décidai alors d'une mise au vert de mes oreilles pour 4 jours, avec un séjour dans le sud ouest à la clé...histoire de les éloigner de toute la pression inhérente à la vie parisienne, tout ça.



Mais pas seulement :
Afin de resserrer les liens entre elles, que la cohésion soit totale dans l'équipe, que la solidarité prenne le dessus sur l'individualisme, je décide de changer leurs habitudes…
Rien de mieux donc qu'un changement d'équipement total. Afin de faire un heureux, je laisse ainsi délibérément mon podinou (ipod 60go avec casque koss à 70€) dans le tgv, feintant l'oubli...
Les contrats avec nos équipementiers n'étant pas terminés pour autant, j'ai donc rendez-vous pour présentation à la presse de notre nouvel ensemble "podinew" : ipod classique 80go + casque koss.



Toujours dans ce souci d'éloignement des médias parisiens, cela se passera ici :



Barcelone...du Gers.


Pourquoi Barcelone du Gers ? Plusieurs raison guidèrent mon choix.
Tout d'abord la présence du fameux lavoir bien sur, qui, comme chacun sait, fut construit à partir de la charpente de l'ancienne halle.




Mais également, bien entendu, la présence du fameux centre culturel "High Tech" qui fit la renommée de la bourgade:



Chez Yvon

Une fois tous les médias locaux réunis,


La conférence de presse débute,... et se termine 30 secondes plus tard, une fois que le journaliste de sud ouest, alors en vacances dans le coin, se rendit compte, que non, le Loto, ce n’est pas aujourd’hui, mais bel et bien demain.



Les obligations médiatiques remplies, la mise au vert terminée, il était temps pour mes oreilles, alors revigorées par ce repos loin de tout (mais VRAIMENT loin de tout), de reprendre le service, pour 4 rencontres décisives (à l'inverse de mon estomac qui lui pour le coup fut mis à rude épreuve entre foie gras, confit, magret, et tout le bazar que l'on peut tirer d'un animal avec un bec et qui fait coincoin) :
- Jim Noir - "Jim noir"
- The raconteurs - "consolers of the lonely "
- Clinic - "Do it! "
- These new puritans @ Maison de la radio.

(à suivre...)

2 commentaires:

Eloda de Polonie a dit…

Premier commentaire pertinent pour noter l'oubli des aiguillettes !
Très bon quand ce n'est pas trop cuit !

Fa_sol a dit…

mais ceci était compris dans le "tout le bazar ..." voyons...